13 juillet 2005

Du Ventre, beaucoup de ventre et peu d'idées (mais des notes, des tas de notes - et dans le corps du texte pour l'essentiel)

Après une journée bien chargée, passée pour l'essentiel sur une plage (et je ne suis même pas en vacances !), la lecture du quotidien du soir peut réserver - même s'il baisse - quelques bonnes surprises.Les ennuis de M. Poncelet (Président au cas où M. Sarkozy s'adonnerait au paricide) me réjouissaient pour la soirée même s'il ne s'agit là que du même sempiternel polar RPR, trafic d'influence, abus de biens sociaux, emplois fictifs, paradis fiscaux... On appréciera cependant la variété des nuances.Ce qui m'attirait plus que tout... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 23:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 juillet 2005

Le Luxembourg ; la danseuse est-elle trop svelte pour Christian Poncelet ? (ou pourquoi Raffarin ne fera guère pire)

Et comme sous-titre : l'inconvénient d'une chambre haute sans autre légitimité que quelques fumeux calculs d'apothicaires (et, en guise de béquille, une loi électorale piteusement boiteuse) Le Président actuel du Sénat, Christian Poncelet, a une fâcheuse tendance à considérer le jardin du Luxembourg comme sa chose. Il n'en est pourtant, au mieux, que le gestionnaire discret, tellement affairé ailleurs. Evidemment il n'en est rien. C'est là qu'il agit. Pas ailleurs.Le jardin du Luxembourg, conçu par M. Poncelet, ressemble... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 22:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]