24 mai 2005

Bonjour tristesse de Françoise Sagan (1)

Ce week-end, j'ai lu Bonjour tristesse (1954) de Françoise Sagan. Dans l'une des piles des livres de poche d'Arielle, il y en avait un, plus vieux, plus misérable que les autres. C'était Bonjour Tristesse, un livre imprimé au troisième trimestre de 1965, plus de dix ans avant ma naissance. Jusqu'alors, je ne savais pas que les livres pouvaient aussi saisir l'odeur d'une époque - et marquer la distance qui nous en sépare. La quatrième de couverture était orange, comme la tranche, dont les pages étaient, principe du livre de... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 00:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 mai 2005

La dernière semaine de Jean-Pierre Raffarin

Une semaine avant le référendum, chacun sait que Jean-Pierre Raffarin vit sa dernière semaine de Premier Ministre. Cette semaine est déjà parfaitement lancée puisque samedi, à Garges-lès-Gonesse, il stigmatisait les tenants du non, les taxant de frigidité et de.. révisionnisme.Leur frigidité, que Raffarin ne la regrette pas, il n'y peut vraiment rien quant à leur révisionnisme, il semble ahurissant que la moitié d'un corps électoral se trouve renvoyé - en plein débat démocratique - à l'une des attitudes politiques les plus... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2005

Jospin revient, oui, mais s'il se fait couper les cheveux...

Mardi soir, la performance télévisuelle de Lionel Jospin conditionnera le résultat du référendum sur l'adoption de la Constitution Européenne. Sans vouloir lui dicter son texte, je lui ferai part d'une observation que je crois capitale (comme ma présence là où ça barde).Il y a trois semaines, lors du centenaire du PS, Lionel Jospin avait retrouvé toute son aura passé, tout son charisme, un charisme qui lui avait bien fait défaut lors de la campagne présidentielle. La formule aérienne, renvoyant aux trois âges du Président, ne... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 02:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2005

Arielle fait de la compote en pleine campagne électorale !

Je ne sais pas pourquoi, aujourd'hui dimanche, Arielle a décidé de faire une compote de pommes. Elle n'en a jamais fait, et depuis quelques jours, elle me dit "je vais faire une compote de pommes, je crois que le moment est venu". Avant-hier, elle m'a demandé de lui acheter des pommes (je passais dans un Monoprix pour m'acheter une nouvelle parure de stylos Bic cristal), mais pas n'importe quel genre de pommes, des pommes acides, pour sa compote. Comment puis-je savoir si une pomme est acide ou non, moi ? J'ai ... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2005

Bon, cette Constitution, quelle décision ?

Perplexité, ligne de crête ou de partage des eaux, oxymore, tourbillons et courants majoritaires, filet karstique... en attendant, ce slogan : faites-vous pousser les cheveux, jusqu'au col !Avant que j'entre en campagne, j'avais un doute sur euh.. les tapis de bas de porte. Depuis, ça va mieux, même si j'ai encore changé d'avis, ce matin, en me rasant.
Posté par Leonard Dubini à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]