30 juin 2005

Cherche carnet moleskine

Quelqu'un aurait-il vu mon carnet ?
Posté par Leonard Dubini à 20:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juin 2005

Du plomb dans l'aile ou la cuisse de Jupiter

Certains bruits malveillants me disent en voyage. Moi-même je ne sais pas vraiment ce qu'il en est. J'écris dans un carnet, je consulte les linguistes. Carnet de voyage, de route, de notes ou carnet de bord ?On verra.
Posté par Leonard Dubini à 23:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juin 2005

L'amour à deux mais à New-York (Sex and the city) - et sans Ministre

Le dernier "empêchement" de Nicolas Sarkozy a donné forme - ici et là - à des explications que seule la presse étrangère commente (Le Matin en Suisse, par exemple). De ces explications, les mots-clés "Cécilia", "Richard", "Attias", "amour", "New-York", "Publicis Events", "divorce", "Nicolas", "UMP" attirent l'attention.Nicolas Sarkozy détonnait dans le milieu politique français par son atlantisme ; il l'avait poussé jusqu'à la... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2005

Du bermuda

Dimanche dernier, je mettais un bermuda de toile beige d'aspect vaguement colonial. L'heure de midi avait sonné ; j'attendais quelqu'un. Un vieil homme replet, la moustache noire et courte rasée, la frange ostensible, des cheveux bruns luisants, le teint cuivré, m'accosta badinement. "Il fait chaud". Bêtement je répondais. Il enchaina.Algérie. Gendarmerie. Sous-officier. Petite-fille. Petit ami. Différent & Pas convable. J'aurais préféré, etc, etc...Le piège.Finalement, prenant congé,  je refusais, et son... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 19:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 juin 2005

Le dépoussièrage des sonates de Beethoven (Backhaus, Raffarin, un médiateur)

Hier soir, tard dans la soirée, je renouais avec les sonates de Beethoven par Backhaus. Il s'agissait de la dix-septième sonate, "La tempête", que je n'apprécie pourtant que modérement. Trop jouée, trop entendue sans doute.Et ce fut la stupéfaction. L'intensité juvénile, la justesse dans les contrastes me réconcilièrent avec des enregistrements que mystérieusement j'évitais. Je ne m'arrêtais plus. Suivait la 18ème, la 21ème et tout à l'heure, la 32ème.Finalement, la fête de la musique valait pour moi aussi. Par... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 19:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juin 2005

La fête de la musique ; de 7 à 77 ans ou l'agonie du goût

J'apprécie la musique, je ne désapprouve pas la fête et pourtant la fête de la musique ne m'attire plus. Je ne manque pas de sortir le 20 juin, pour ne pas avoir à le faire le 21.Il y a quelques années, je me promenais dans les rues d'Aix-en-Provence. Les préparatifs de la fête de la musique battaient leur plein. Il y avait beaucoup d'amplis, ici sur une place, là au coin d'une rue. Je me souviens d'un enfant, trois ans, quatre ans pas plus, qui regardait ce matériel avec intérêt. C'est à ce moment précisément que l'ampli... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2005

Robert Horry (San Antonio Spurs) et Lionel Jospin (PS) ; sur la ligne des trois points

Hier, le game 5 de la finale NBA s'annonçait décisif. Les Pistons auraient pris un bel avantage psychologique avec trois victoires consécutives. Les Spurs, en gagnant ce match, le plus serré de la série, pouvait se mettre en bonne position : ils l'ont faits.Ce qui a retenu mon attention, ça n'est pas un énième match de NBA où l'on voit bien que plus aucun joueur n'y croit vraiment. La grève des joueurs, l'arrivée d'homologues européens, sud-américains, asiatiques aussi bons voir meilleurs, les défaites des sélections nba... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2005

Retour sur la mort d'Henri Cartier-Bresson (via Tilliniac, citoyen corrézien)

Les vacances, particulièrement celles d'été, sont souvent à l'origine de trous noirs "informatifs". Hier seulement, je prenais connaissance de la mort d'Henri Cartier-Bresson survenue au début du mois d'août 2004.Sa mort pourtant était l'une des dates que je redoutais. Elle nous fait basculer dans cet âge incertain ; l'humanité après Cartier-Bresson comme nous avions basculé il y a vingt-cinq ans dans l'humanité sans Glenn Gould. Ces morts ne confinent jamais à l'optimisme, se relevant mal d'un contraste saisissant... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 21:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juin 2005

Total Khéops, de Jean-Claude Izzo

Depuis longtemps déjà (1999), un jeune peintre brésilien, Paulo D., m'avait recommandé la trilogie de Jean-Claude Izzo. J'avais soupçonné Paulo d'être venu apprendre - plutôt que la peinture - le football. Mais en fait d'apprendre, il venait surtout observer, se fondre, se glisser dans ce triangle marquant : Aix, Cassis, Marseille. Les couleurs, les vivats et la sécheresse, parfois brutale, des moeurs, du climat, le fascinaient.Aujourd'hui je lis Total Khéops et je retrouve les postures de ces années 1990-2000, une aimantation... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 23:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juin 2005

La recomposition, par Raymond Depardon, Magnum

Les dernières photos d'Ethiopie de Raymond Depardon, visibles dans son livre 7X3 (2004)*, respirent toutes d'un sentiment étrange, celui de la recomposition.Pourquoi recomposition ? D'abord, parce que la composition depardonnienne s'effectue habituellement en noir et blanc, ensuite parce que le sujet, l'Ethiopie, est traversé de tendances multiples. Les réseaux tribaux, les rites moyenâgeux (c'est du moins comme cela que nous y accédons), les modernités malhabiles se juxtaposent et forment des espaces, des situations à peu près... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]