23 juin 2005

Du bermuda

Dimanche dernier, je mettais un bermuda de toile beige d'aspect vaguement colonial. L'heure de midi avait sonné ; j'attendais quelqu'un. Un vieil homme replet, la moustache noire et courte rasée, la frange ostensible, des cheveux bruns luisants, le teint cuivré, m'accosta badinement. "Il fait chaud". Bêtement je répondais. Il enchaina.Algérie. Gendarmerie. Sous-officier. Petite-fille. Petit ami. Différent & Pas convable. J'aurais préféré, etc, etc...Le piège.Finalement, prenant congé,  je refusais, et son... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 19:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]