14 juin 2005

Le népotisme de Jean-Pierre Raffarin

Chacun connaît le CNDP (Centre National de Documentation Pédagogique) et ses missions (éditions des programmes scolaires, des documents d'accompagnements, etc...). L'institution fonctionne comme l'un des organes naturels du Ministère de l'Education.
Jean-Pierre Raffarin décida, alors qu'il était premier ministre, de décentraliser le CNDP. Son choix se porta, un peu par hasard, sur Chasseneuil-du-Poitou. Ce qu'il ne savait pas (Jean-Pierre Raffarin ignore sans doute beaucoup de choses), c'est que le CNDP était déjà décentralisé aux travers de ses antennes régionales, les CRDP (Centre Régionaux de Documentation Pédagogique), et départementales. Il s'entêta. Le personnel du CNDP (700 personnes dont les missions sont suffisament importantes pour qu'elles ne soient menées d'un trou paumé) s'y opposèrent. Le déménagement fut alors tenté sur le mode très aristocratique de la délocalisation ; en pleine nuit. Là encore, échec lamentable, le personnel veillait. Finalement à ce jour, seul Jean-Pierre Raffarin a quitté Paris pour Chasseneuil-du-Poitou ("Le CNDP, c'est moi !" doit-il s'avouer les soirs de grand calme).

Posté par Leonard Dubini à 20:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le népotisme de Jean-Pierre Raffarin

    bonne idée

    Dominique de Villepin ferait bien de s’en inspirer en décentralisant le Ministère de l’Intérieur à Chasseneuil-du-Poitou. Ca ferait des vacances à Sarkozy, et à nous également par la même occasion.

    Posté par moi, 14 juin 2005 à 20:47 | | Répondre
  • Et Chirac ...?

    ... a Cayenne ou a la Sante ?

    Posté par Philippe, 15 juin 2005 à 08:24 | | Répondre
Nouveau commentaire