01 juin 2005

La fierté de Jean-Pierre Raffarin ou l'orgueil du pauvre

Mardi, lors de la passation de pouvoir, Jean-Pierre Raffarin évoquait sa fierté, fierté de l'action menée, fierté du fiasco de sa gouvernance mais aussi fierté brute, fierté pure, fierté bien moderne. Plus que tout autre chose, cette déclaration attira mon attention ; je n'aime pas tellement la fierté. La fierté, aujourd'hui, nous la retrouvons partout, dans les stades, des tribunes se jaugent, sautant et braillant des slogans identitaires hostiles, dans la bouche d'adoslescents revendiquant leur part toujours... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]