27 mai 2005

De l'allocution présidentielle à la douche froide

Hier, la troisième intervention du Président de la République fut incontestablement la meilleure de sa campagne.La première émission de la campagne électorale fut calamiteuse, pénible à suivre. La suivante n'avait que le mérite d'oblitérer la première - mais il y avait encore l'équipage des journalistes - l'austère Arlette Chabot et le décidément très bizarroïde David Pujadas (j'ai toujours évité les épisodes de Star Wars où les humains, s'il y en a, doivent ressembler à ça, coiffé d'une tête qui déborde circulairement par le... [Lire la suite]
Posté par Leonard Dubini à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]